Sérigraphie bio, Morgan B

Morgan a entrepris de reprendre les éléments graphiques de l’affiche et de les imprimer avec la technique de la sérigraphie tour en évitant les soucis de pollution liés à l’usage des encres chimiques, des masquages chimiques de la trame.
Ici : pochoirs et pigments naturels

La grande vague, Cédric Pouclet

C’est un projet que je cogite depuis plus d’un an, c’est dans la suite de mes projets éco-responsables basés sur la question: Pourquoi créer, dans quel but, et de quelle manière écologique?. Donc je fais un peu les poubelles, et j’accumule de la matière afin de revaloriser des déchets (lattes de sommier) pour réaliser une œuvre graphique.
Dimensions: environ 5,50m X 2,70m, évolutif.

Xul X

Mis en avant

Après avoir enchaîné les victoires dans sa tournée en régions, le pop Up Arty  revient au 108-Maison Bourgogne le 16 mars 2019 avec toujours autant de propositions artistiques et plus.

Buz pense fabriquer un puzzle à l’effigie de Xul.
Morgane veut imprimer des affiches à la sérigraphie en mode bio avec la l’atelier de la Tarlatane : pas de solvants, uniquement des pochoirs et des pigments naturels. Avec son amie Marine (de Las Gatitas) elle aimerait aussi diffuser un fanzine ou installation des recherches sur le thème : vers-un-reggaeton-féministe : réappropriation-et-mutation-des-codes-culturels ; quelles-représentations-de-la-femme ? en parallèle de leur set. Pourquoi pas leur installer un petit stand de distribution façonnage directement dans le local repro du 108 ?
Patrick a en stock des tableaux de fin de chantier, des fusains érotiques, des structures lumineuses en acier et plein d’autres idées.
Pierre-Jean prépare une vidéo, peut-être 8-10minutes, dans l’esprit Xul
Miguel présentera son projet « Le 30 février à minuit 64 » : Une histoire, anachronique contée en 15 photos 30X30 en noir et blanc argentique.
PVLS X Space X electropsyche sounds aimerait jouer longuement dans le BOL entouré des peintures de Kachia.
Julien pense à monter la plus petite discothèque du monde dans l’ascenseur. Pour cela il pense repeindre la cabine en noir 🙂
Paul O propose un mix telephone ambulant
Barbara et le collectif 4 proposeront sans doute une œuvre plastique. Bashar à l’Esad.
9 photos A5, la vie secrete de bashar al esad.
Gaziel a une surprise pour Xul. elle mesure 20×30 et sera posée sur le bar. il s’agit d’une œuvre interactive sur le thème de la solitude qui nous entoure.
Catherine (voix) et Carl Line (violoncelle) proposeront La sieste décadente de 23h à minuit dans le dortoir géant du CReDO.
Julien a une surprise pour Xul. Il aura besoin d’un espace pour la montrer au monde. Peut être que ce sera dans l’atelier du c01n ?
La grande Vague, Cédric Pouclet, installation lattée.
Collectif Egalit’ard comptant un dizaine d’artistes présentera quelques œuvres, peut-être une performance, peut-être un atelier.
Gaëlle hésite entre une expo peinture sur polystyrène ou une patchwork participatif (à base de foulards et d’écharpes). Pourquoi pas en lien avec l’install de pull de Ségo ?
Benjamin posera bien un pâté sonore ou audiovisuel à un moment de la soirée.Remy revient avec son orchestre de haut-parleurs, sur lequel il pense inviter des musiciens à s’exprimer, mettre en place un programme et des horaires de diffusion.
Guy présentera une petite pièce sonore sur un carré de 90/90 cm qui s’accroche au mur. Elle est intitulée « bonjour monsieur, pardon madame ».
L’Atelier de Création Expérimentale (A.C.E.) viendra avec joie et force avec un concert de Nocturne « Ruptur’ et les installations OBSESSTRATION, JE BÂILLE DONC TU BÂILLES, LA FABRIQUE DE SOUVENIRS.
Philippe pense peindre une fresque monumentale intitulée Vandal Sixteen au plafond du creDo ,
Simon fera une démo de sa Station de mix DIY.
Zolt fera peut être un truc improvisé qui fera boom boom avec du Neural et de l’aléatoire ptet des images ou pas, ptet ca sera énervé ou ptet ca sera du relaxant mais ca fera blip et blop certainement ()
Marine + Morgan aka LAS GATITAS joueront leur set audiovisuel de reggaeton et de surprises sucrées pendant environ 1h30.
Sammy et ses amies ont envie de faire un truc qui mélangera mix vidéo danseurs (euses). Christine se porte volontaire pour y intervenir.
Yves revient avec Dark Baby, Retour en Force (Épisode IV), Baby Duchamp is back ! Je-suis-ton-père rencontre Étant-donnés-1-la-chute-de-la-comète-2-le-gaz-d’éclairage.
Sandrine aimerait poursuivre le work in progress avec Charlotte du Genre n’ait rien à foutre au Bol ? performer une dansée avec charlotte, et Christine (trop short a priori)
et présentation de la maison d’édition carnetsdesel.fr dans le hall d’entrée ?
Christine montera une installation melant écriture, danse, et photographie. intitulée : « La vie avec un grand T/Inventer » de 17 à 19 :production et à parti rd e 19h30 : diffusion dans une petite salle ( celle de l’ESAD ?)
Julien presentera une vidéo instinctive dans la boucle VLC (salle des paras).
Anton exposera des collages perso ou un collage intuitif et spontané: collectif, participatif avec les visiteurs…(?) avec/ou pas du son dans la salle ?!?
Julia et Aurélien presenteront leur compte musical sur un texte d’URSULA LE GUIN, conteur : Aurélien, ambiançage : Julia.
karl mixera longuement de la musique d’ascenseur dans l’espace lounge.
C bast and Basthom en concert! + une expo peinture par Bastien.
Sego mettra son installation avec des pulls au service d’une chorégraphie collective? ou une projection de dessin ?
Clément presentera un mur caféiné : 8 000 impressions sur du papier de tickets de caisse, au format de 60*50 mm retraçant 10 ans de photos de fonds de tasse,
Laure de 2droles2danses aimerait donner plusieurs sessions courtes dans une assez grande salle que l’on peut fermer d’une performance d’impro pluridiscipliniare et participative
EricMa jouera son Set Modulaire accompagné d’une chamane pour une méditation active puis inactive afin de passer de la station verticale à la posture l’horizontale.
Isabelle et Maïté proposent une performance collaborative dans une salle au calme et un mur de 3x3m
Soazig travaille sur des projections en anamorphose
Lucie posera une expo photos fil rouge sur un ou plusieurs murs.
Aurélien et Denis proposeront « Devenir levure » une expo sur le vin naturel accompagné d’une performance eponyme : sons de fermentation de vin + apéro méditatif. Rencontre entre l’humain et le sacchromecène.
Pierre vissera sans doute une sculpture sur un mur.
Maxime met au point un sémaphore chappe qui fait des pirouettes.
Aurélie exposera de qq dessins en miroir d’une recherche graphique sur la ligne droite et la ligne courbe simulant des structures du vivant sur un ou deux murs en angle.
Psycho turick + Kasia en Live perf dans le garage pour un public averti +18 : Basse + boîtiers analogiques + textes déclamés/chantés/pleurés/hurlés, sur son vortex, ses névroses et son désir amoureux avec un mapping vidéo homemade.
Amélie prévoit un pipe-chaud pour humains avec video de gym faciale en remplaçant le son par des bruits de bassecour + pipe-chaud de chien avec des animaux en remplaçant le son original par une conférence de psychanalyse
COKE ASIAN jouera un Live/perf/punk/core déjanté dans le garage.
Xavier a inscrit XUL au programme de la prepa-art-plastique-des-beaux-arts-d-Orléans. Les etudiante.s prendront donc part au Xul. Il nous reste à préciser le cadre.
Dessin de Barbara
Toutencarton installation en volume sur cimaise
restrospective Xul

XUL IX

La neuvième édition de Xul s’est bien déroulée les vendredi 2 et samedi 3 mars 2018 au 108 – Maison Bourgogne d’Orléans.
La foire d’empoigne de l’art contemporain et plus a repris du service une fois de plus avec une multitude de propositions aux esthétiques diverses et variées.

Les expositions

Alambic sonore, sculpture sonore de Pat Lubin, Shoï et Vince (B7),
Anima Morphosis, installation « photomotgraphique » collaborative de Catherine Pautigny (BOL),
ART for A.I.,un dossier de presse littéraire de Sammy Engramer (expo virtuelle),
Assises de Disques Optiques Numériques Usagés, point de collecte (accueil),
Baby Duchamp, une sculpture d’Yves Duranthon (D4),

Détruire, dit-elle, installation photographique d’Aude Mahu (D4),
Duck faces, restauration et augmentation d’œuvre in-situ par Olivier Baudu (porche),
Générique, projection monumentale d’Olivier Morvan (cour),
J’ai horreur du vide#2, gouaches sur bois de Buz (bar),
Lady Cui-cui, peintures numériques d’Isabelle Thion (BOL),
Le cabinet de curiosités de Madame et Monsieur Darkside de Gigi (D8),
Olé, de Eric Georges Almyre Suard musique Eskazed Rabichow Cooky Banger (D1),
Paysages Chimiques, projection de photographies de Sophie Carles (B7),
Plus jamais ça ! installation en ascenseur de Gaziel et Julien W (ascenseur,)
Points de Suspension, stand de pugnographie de Richard Floquet, Antoine Proux, Sengthe Vanh Bouapha, (BOL),
Quartet fantômérique, une installation interactive de D (D1),
Regards de l’Égocentrique, monographies sur Zinc et cuivre de Florence Nivan (D3),
Sinuosité végétale, installation interactive inter-espèce de Clément Didier, Damien Audoux, (D1)

Programme du vendredi

15h : Ouverture des portes

Sur l’orchestre de haut parleurs (salle D3)
– 15h30  Métal, pièce sonore de Philippe Coudert joue Alu, (12′),
– 16h Son de puces, Mitoufflon, (15′),
– 17h J‘ai entendu la lumière, perf sonolumineuse de b01,
– 18h
4 compositions de Paul Laurent pour 4 films de Hans Richter, concert + projection,
– 19h Au pays sans portes, projet de concert de Remy Carré,
– 20h Undecided Evidence de EricMa),
– 21h30 La Fin du vinyle, performance sonore par Dominique et Karl,

– –

– À partir de 16h, Cine Klub, projections de vidéos (C11)
– À partir de 19h Dj Samy n’ friends (109)

– –

Au garage (rez de chaussée).

20h Space 99, expélectroacidehouse,
– 22hTrio Ryhukumusique improvisée Ryotaro Sudo, Kumi Iwase, Hugues Vincent
– 23h Steeven Vidange

23h30 : Fermeture des portes

Programme du Samedi

14h : Ouverture des portes
– 15h30 Métal, pièce sonore de Philippe C (avec le groupe Alu), 12′,(D3),
– 16h Loopfoxloop, Paul Laurent, Shoï, Yel Fox (D3),
– 17h Son de puces, Mitoufflon, (15′), (D3)
– 17h30 Undecided Evidence de EricMa (D3),
– 17h30 L’addiction, conférence XULIX® par Coach Psycho Truc (toilettes du 1er),
– 18h Crop circles, Shoï (50min) (D3),
– 18h Le sport n’est pas un jeu d’enfant, conférence gesticulée de Franck Courtois (C11),
– 19h30 Putes de Xul, défilé orchestré par Ste Anne de Borderline et Marine (couloir du premier),
– 19h-22h Swing, initiation de 19h à 20h et bal de 20h à 22h (Chafouin),
– 19h30 Au pays sans portes, projet de concert de Remy Carré, (D3)
– 20h30 Saint Lunaire, Batterie + Drone + Lune =  Yo Landry (30′), (D9)
– 21h : C Bast + Galmodul , un live musical de Bastien (Garage),
– 21h30 La Fin du vinyle, performance sonore par Dominique et Karl (D3),
– 21h45 Alambic sonore LIVE de Patrice Lubin, Shoï Extrasystole et Vince A (B7),
– 22h-jusqu’à la fin Rom et Fano, mix (Chafouin),
– 22h-23h Nocturne (Garage),
– 23h30-jusqu’à la fin : Hello World , un live Audio / Vidéo de musique électronique par CTRL-Z (Garage).

Entrée libre.
Bar et bar à soupe.

Logistique pour le XULIX

Duck Faces, Olivier Baudu

Restauration et augmentation de « Affichage et canards sauvages » elle même issue de « l’exposition photographique de canards ».

Restauration
Le performeur et acrobate Olivier Baudu a restauré en public et sur les deux jours qu’ont duré la Xul son collage de photos sous le porche du 108.
Armé d’un sceau à colle et d’un pinceau, perché sur un escabeau, il a remis d’aplomb l’installation qui avait un plomb dans l’aile.

Augmentation.
Passionné par l’innovation matinée de dystopie, le jeune chalonnais à souligné d’un charmant cadre de Poska® le visage de ses canards.
Seuls ceux qui ont eu la présence d’esprit de plonger la tête dans l’eau au moment de la saisie de leur image garderont l’anonymat.

L’addiction, Coach Psycho Truc

Conférence XULIX®
Durée :  18 min
(aux Toilettes du premier étage).

Articulation de la conférence :

Intro : Histoire et Définition de la dépendance

_Freud a utilisé en premier le terme de dépendance en illustrant un « besoin primitif » qui fait partie de la condition de tout être humain :l’infans est dépendant de sa mère pour sa survie.

C’est de cet état primordial qui aurait « mal évolué » que dériveraient les « addictions ».

La dépendance désigne un état psychologique et/ou physique qui se manifeste par un besoin irrépressible et répété, jamais réellement assouvi.

Celui-ci peut être lié à une consommation de produits (d’alcool, de tabac, de psychotropes ou à un comportement (addiction au jeu, au sexe, à Internet…).

L’addiction, est une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible de faire ou de consommer quelque chose en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire.

Le sujet se livre à son addiction malgré la conscience aiguë qu’il a — le plus souvent — d’abus et de perte de sa liberté d’action, ou de leur éventualité.

Une addiction se manifeste par un phénomène de manque lorsqu’on est privé d’un besoin non vital (exemples de besoins vitaux : nourriture, sommeil…).

L’anglicisme addiction est au sens courant souvent synonyme de toxicomanie et désigne tout attachement nocif à une substance ou à une activité.

En psychanalyse le terme d’addiction est utilisé de manière plus large dans la mesure où il relève plus d’une attitude intrapsychique, d’un mécanisme, plutôt que des moyens pour y satisfaire. Des mécanismes parallèles peuvent intervenir dans les déterminants comme celui d’une anorexie mentale

L’addiction se rapporte autant à des conduites telles que le jeu compulsif la dépendance au jeu vidéo les conduites à risques ou la pratique d’exercices sportifs inadaptés entraînant un syndrome de surentraînement qu’à la dépendance à des produits comme l’alcool, le tabac ou les psychotropes.

L’idée de dépendance sans drogue (ou addiction comportementale) si elle reste controversé développe avec l’évolution sociologique de la place des dépendances et des approches plus centrées sur les sujets que sur les produits

Procrastination…

I°) Les différentes formes de dépendances :

1°) la dépendance physique

C’est un état dans lequel, passé une certaine dose, l’organisme nécessite la présence d’un produit développant des troubles physiques parfois graves en cas de manque (non-présence du produit dans l’organisme), l’ensemble de ces troubles constituant appelé le syndrome de sevrage La dépendance physique résulte des mécanismes d’adaptation de l’organisme à une consommation prolongée et peut s’accompagner d’accoutumances c’est-à-dire la nécessité d’augmenter les doses pour éprouver un même effet.

2°) la dépendance psychique

la dépendance psychique, qui se subdivise en deux sous-groupes :

A) la dépendance psychologique

désir insistant et persistant de consommer qui peut parfois se traduire par des manifestations psycho-somatiques (véritables douleurs physiques sans cause physiologique).

La dépendance psychologique est bien plus liée aux caractéristiques des individus (états affectifs, styles de vie) qu’au produit lui-même.

Des exemples de dépendance psychologique très répandues sont la dépendance au travail à l’activité physique ou intellectuelle, qui peut parfois aboutir au surmenage, Ainsi que les dépendances affectives : sexe, sites de rencontre, dépendance à l’amour, ou comment combler le vide par des achats compulsifs pour contribuer à la survie des grands groupes et de l’économie mondiale.

B) la dépendance comportementale

correspond à des stimulations générées par les habitudes ou l’environnement, facteur de rechute.

II°) Comment devenir poly dépendant heureux :

Comment de venir poly dépendant?
Prendre conscience de la dépendance, pour devenir dépendant de la dépendance
Quelle est votre potentiel d’aliénation? TEST?

III°) Comment le rester : les conseils du coach

le kit de démarrage du parfait dépendant
Votre vie est morne, remplissez là par des dépendances!
Vous vous libérez d’une addiction? Remplacez votre ancienne dépendance par une autre dépendance.

Pack du parfait dépendant : Kitt de démarrage : Un compte Fb, un mg de coke, un paquet de tabac un smartphone avec toutes les appli nécessaires … Cercueil avec cordon

Dr Psycho Truck, Coach en addictologie pour devenir polydépendant heureux

ART for A.I., Sammy Engramer

DOSSIER DE PRESSE LITTÉRAIRE sur ma participation en retard à la manifestation XUL VII du 3 et 4 mars 2018 au 108 rue de Bourgogne  à Orléans (France).

Après des messes diffusées sur Internet en streaming, ou la distribution d’un confessionnal virtuel sous la forme d’une application téléchargeable, nous exploitons
désormais des prêtres robotisés récitant des sutras bouddhiques.
Sans aucun doute, l’innovation technique et numérique est au cœur de la transcendance religieuse.
D’un autre coté, et aux antipodes du spirituel médiatique, les techniciens du futur proposent également des robots sexuels capables de satisfaire les pulsions (éventuellement violentes) de leurs partenaires humains, comme d’enregistrer toutes les spécificités culturelles et familiales d’un client en particulier.

Accéder à l’au-delà par la prière numérique comme libérer ses pulsions onanistes dans un automate nous dessanglent de notre condition durant quelques instants. L’empathie que nous entretenons avec la machine traduit le profond désir de tromper la mort, la grande comme la petite. Il reste à savoir pourquoi les créations techniques accompagnent à ce point les besoins métaphysiques et sexuels des hommes ?

(Lisez donc la suite en téléchargeant le fameux DOSSIER DE PRESSE LITTÉRAIRE)